Zébida Bendjeddou

“Cette femme est tout simplement merveilleuse et représente la paix dans tous les sens du terme. Elle est en paix avec elle- même grâce à sa foi et elle transmet la paix à tous les gens qui ont la chance de la côtoyer.”– Amira Bahmed, nominatrice

Hajja Zoubida, comme on l’appelle dans la communauté musulmane de Québec, est connue par tous. Elle à élever ces six enfants et elle est une femme dédié a sa communauté. Elle est présidente de l’association des Akhawate (les soeurs en arabe) et sa plus grande force provient de son amour pour Dieu qu’elle transmet aux autres.

Amira Bahmed, qui a fait le nomination de Zebida, est  présentement presque finissante au deuxième cycle (Maîtrise en Études internationales – spécialisation conflits, culture et paix) à l’Université de Montréal. Elle est 27 ans et elle est passionnée de tout ce qui touche de près ou de loin la Palestine. Elle adore occuper son temps à créer des projets de développement, de coopération ou tout simplement des projets qui le permettent d’échanger avec les autres. Amira a nominée Zebida parce que…

“Je me rappelle quand j’étais petite, ses amies me disaient souvent « Tu sais, j’aime beaucoup ta mère pour moi elle est comme ma mère.» et aujourd’hui on me le dit encore et je comprends pourquoi les gens aiment tant Hajja Zoubida, parce qu’elle est tout simplement rassurante et présente. Ma mère n’arrête jamais d’aider les gens et le téléphone chez nous n’arrête jamais de sonner! C’est une femme qui ne compte pas et qui ne s’arrête jamais que même des fois on doit lui dire de fermer le téléphone un peu et de partir en vacances, même si de loin elle continue à vérifier sa boîte mail et de faire ses appels. Tout le monde sent un vide et la mosquée n’est pas la même sans ma mère.”-Amira Bahmed 

Aquil Virani on why he chose to CelebrateHer: Zébida is a woman who commands respect. Her daily work seems grounded in her relationship with others, with herself, and ultimately, with God. Because my French is not perfect, the experience of meeting Zébida in Québec City felt very much like an intercultural exchange – using body language, active listening and eye contact, I made a clear effort to communicate my respect for her while still asking harder questions and probing deeper. Zébida sees herself as apolitical, a simple volunteer for the good of the community. For me, above all, her humility shines brightest. As I was leaving the mosque where we held the interview, I asked her what kind of art she likes; she said she used to draw stars and flowers as a child. A simple Islamic-style pattern felt fitting to contribute to the richness of the portrait while keeping true to the modest nature of her demeanour.