Pig Girl


De Colleen Murphy
Du 28 janvier au 6 février 2016

 

LAURÉAT DU PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL 2016

Montreal English Theatre Award Nomination for Outstanding Lead Performance Actress – Reneltta Arluk


 
brillant et implacable… une pièce touchante et d’un grand courage” – Montreal Rampage “Imago Théâtre poursuit sa mission de proposer au public montréalais des œuvres puissantes et provocantes
— Westmount Mag
captivant
— McGill Daily
PIG GIRL demande au public de prendre conscience. Juste… de prendre conscience
— Colleen Murphy, pour CBC
une œuvre vitale, mais troublante
— The Montreal Gazette
Une prise de conscience de la violence faite aux femmes, en particulier, contre les femmes autochtones
— Jeanette Kelly, CBC News

Pig Girl

« Pendant quatre-vingt-cinq minutes, Killer retient Dying Woman prisonnière dans une grange isolée. Leurs noms le disent : il n’y a pas d’échappatoire à l’horrible conclusion. Dans l’espace vide de chaque côté se trouvent Sister et Police Officer. Leurs actions s’étendent sur neuf ans durant lesquels elle se cogne contre la police, atrocement lente à enquêter sur la disparition des travailleuses  du sexe marginalisées. La pièce rend à la victime fictive son histoire alors que Dying Woman se bat pour refuser l’inévitable. Cela ne l’aidera pas mais son attitude de défi héroïque donne la parole aux femmes dont les vies et les esprits ont été perdus à cause de la violence. »

 (Tiré du site web de l’auteure: colleenmurphy.ca)

Colleen Murphy s’est une fois encore attaquée à un sujet difficile avec courage, humour et compassion. Pig Girl est, dans un sens, une tragédie, puisque nous savons qu’elle mourra entre les mains de Killer. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas d’espoir. Dying Woman n’est pas une autre victime : elle a une voix puissante. Et elle riposte, son acte de résistance nous rappelant son humanité, son existence. En parallèle se déroule l’histoire de sa sœur qui la cherche avec désespoir mais sans relâche durant neuf ans. Elle est là pour nous rappeler que le combat n’est jamais fini, que peu importent les barrières, il faut se souvenir et agir.

Pig Girl met en scène Killer qui a capturé Dying Woman. L’issue est tragique, puisque nous savons qu’il l’a assassinée. Mais ce n’est pas qu’une victime : elle s’est défendue dans un esprit de défi qui souligne son humanité et son identité. Sa voix porte celles de tant d’autres, murées dans le silence. La pièce raconte en parallèle le combat incessant de Sister contre un système de justice désespérément lent à traiter la disparition de femmes marginalisées.

Avec: Renelta Arluk, Marcelo Arroyo, Graham Cuthbertson, Julie Tamiko Manning

Équipe de création: Jesse Ash (Sonorisation), Jimmy Blais (Assistance à la mise en scène ), Micheline Chevrier (Mise en scène), Andrea Lundy (Éclairage), Elaine Normandeau (Régie); Joy Ross-Jones (Adjointe à la régie) ; Diana Uribe (Décors et costumes)