nos invités


Keith Barker, dramaturge et comédien métis, et directeur artistique de Native Earth Performing Arts

Vicky Boldo, d’héritage cris/métis, membre du conseil d’administration du Native Women’s Shelter, membre du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal et du conseil consultatif autochtone.

Orenda Boucher Courotte, spécialiste Kanienkehaka de la communauté de Kahnawake, coordinatrice du Centre des premières nations au Dawson College

Frank Chalk, professeur d’histoire et directeur du Montreal Institute for Genocide and Human Rights Studies de Concordia

Léonie Couture, fondatrice de La rue des femmes, une organisation à but non lucratif qui fournit des services aux femmes en situations d’itinérance à Montréal

Constable Carlo De Angelus, chargée de liaison pour la communauté autochtone au service de police de la Ville de Montréal

Alain Deneault, instructeur en sociologie à l’Université du Québec étudiant la mondialisation

Dr. Myriam Denov, professeure à l’Université McGill et chaire de recherche du Canada sur la jeunesse, le genre et les conflits armés

Elizabeth Fast, professeure adjointe métisse travaillant dans le département de sciences humaines appliquées et des études des peuples autochtones de Concordia

Jaswant Guzder, professeure associée à McGill dans le département de psychiatrie centré sur l’impact du traumatisme

Erin Hurley, professeure d’études théâtrales à l’Université McGill

Stephanie Jeremie, coordinatrice Jeunesse pour L’apathie c’est plate.

Yasmin Jiwani, auteure de Discourses of Denial: Mediations of Race, Gender and Violence, et professeure d’études de communication

Linda Kay, directrice du programme du diplôme d’études supérieures en journalisme de l’Université Concordia

Maureen Labonté, dramaturge, traductrice et professeure

Elodie Le Grand, consultante en droits de l’homme et membre du conseil d’administration d’Imago

Anna Lise Purkey, avocate et candidate au doctorat à la Faculté de Droit de l’Université McGill travaillant sur les droits de l’homme internationaux et le droit des réfugiés

LOVE (Leave Out Violence / Vivre sans violence) Montréal, organisation de jeunes leaders défendant la non-violence

Frédéric Mégret, professeur associé à la faculté de droit de l’Université McGill et chaire de recherche du Canada en droit de l’homme et pluralisme légal

Colleen Murphy, dramaturge, réalisatrice et librettiste

Nakuset, directrice générale du Native Women’s Shelter de Montréal

Carmen Gloria Quintana, femme née au Chili qui fut brûlée vive par une patrouille militaire pendant une manifestation de rue contre la dictature chilienne et qui se consacre désormais aux revendications et à la justice

Catherine Richardson, thérapeute de famille et de communauté métisse spécialisée en recherche et pratique impliquant le rétablissement après des actes de violence

Alison Rowley, professeure en histoire russe à l’Université McGill

Erin Shields, actrice et dramaturge basée à Montréal

Skawennati, co-directrice de Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), un réseau de recherche d’artistes et d’académiciens qui examinant, créent et critique des environnements autochtones

Annabel Soutar, directrice artistique de la compagnie de théâtre documentaire montréalaise Porte Parole

Darrah Teitel, dramaturge en résidence au Great Canadian Theatre Company, et qui a travaillé dans le passé pour la condition féminine et les affaires autochtones

Camille Usher, spécialiste autochtone émergente de Vancouver qui étudie le taux de suicide parmi les jeunes Inuits

Mary Vingoe, dramaturge, metteure en scène et comédienne, et co-fondatrice de Nightwood Theatre

Emmanuelle Walter, journaliste indépendante basée à Montréal qui enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées, et travaille pour l’Office national du film du Canada

Heather White, comédienne Mohawk-Stoney, éducatrice et dramaturge