The Peace Maker


De Natasha Greenblatt
Lecture publique, le 13 février 2014, avec et au Playwrights’ Workshop Montreal

 
 

“Qu’est-ce que l’identité,” je demandai

Il dit, “C’est l’auto-défense.”

L’identité est l’enfant de naissance, mais

à la fin c’est l’auto-défense, et non

un héritage du passé. Je suis multiple

En moi toujours un nouvel extérieur.”

-Mahmoud Darwish, poète palestinien

 
Praesent id libero id metus varius consectetur ac eget diam. Nulla felis nunc, consequat laoreet lacus id.
— Jonathan L.
“J’ai commencé à écrire The Peace Maker en 2009 après avoir séjourné 3 mois en Israël et en Palestine.  J’ai participé au programme Birthright qui offre un voyage gratuit en Israël à tous les juifs de la Diaspora âgés de moins de 27 ans.  J’avais offert mes services comme professeur d’art dramatique en Cisjordanie. J’ai rencontré beaucoup de personnes qui m’ont étonnée et vu plusieurs choses qui m’ont attristée.  J’ai ri, j’ai pleuré et j’ai joué plusieurs pièces. Après mon retour du Moyen Orient, je suis restée avec beaucoup de questionnements à propos de la différence entre paix et justice, à propos de l’efficacité des ONG, à propos de l’identité.  Et ces questionnements m’habitent toujours.”
— Natasha Greenblatt, playwright

The Peace maker

The Peace Maker de Natasha Greenblatt raconte l’histoire de Sophie, une jeune canadienne d’origine juive qui voyage en Israël et en Palestine.  Nous sommes témoins de ses efforts pour comprendre ce conflit complexe à travers son amitié pour un soldat israélien et pour une jeune palestinienne et de ses tentatives pour faire en sorte que le pouvoir de la musique puisse combler le fossé entre les deux personnes.


Avec: Stefanie Buxton, Graham Cuthbertson, Stuart Fink, Ziad Ghanem, Mehrnaz Karan, Razi Shawhadeh

Équipe de création: Micheline Chevrier (Mise en scène), David Oppenheim (Musicien), Pemi Paull (Musicien), Samuel Sholdice (Musique et direction musicale)